Programme du grade

3e DAN

Noire – 3e DAN

A partir du 3′ DAN, le candidat et son partenaire doivent se présenter aux préparations shiken et à l’examen. Si le professeur est partenaire, il doit s’en tenir au rôle de partenaire uniquement.

KIHON

Trois enchaînements d’au moins 6 techniques avec déplacements en avant – en arrière -latéraux,dont:
1 à dominante TSUKI – UKE – UCHI WAZA
1 à dominante GERI WAZA
1 à dominante TSUKI – GERI WAZA
L’enchaînement est une séquence de mouvements fluides et continus envisagée sur un seul adversaire, ce qui entraîne le déplacement des deux partenaires et une actiondécisive en fin de séquence.

Le candidat doit pouvoir exécuter ces différents enchaînements :
– seul lentement à gauche et à droite
– seul rapide à gauche et à droite
– application lente et rapide, à gauche ou à droite selon le choix du candidat

Lors du déroulement de l’examen, ces enchaînements seront demandés dans un ordrealéatoire par un des membres de la Commission des Grades.
Exemple : enchaînement à dominante GERI WAZA- application avec son partenaire à gauche ou à droite, selon le choix du candidat
– seul vitesse à gauche
– seul ralenti à droite

KATA

1) Un TOKUI KATA dans la liste (voir la liste 1er DAN) à l’exclusion des 3 katas imposés.
Ce TOKUI KATA sera différent de ceux présentés lors des passages de grades précédents.
Le candidat présente 4 BUNKAÏ de son choix et éventuellement 2 autres BUNKAÏ seront demandés par la Commission des Grades.

2) 1 des 3 katas imposés (tirage au sort lors de l’inscription)

º SHITO-RYU: NISEISHI / KOSOKUN DAÏ / SEIENCHIN
º SHOTOKAN: GANKAKU / BASAÏ SHO / KANKU SHO
º WADO-RYU: BASSAÏ / CHINTO / KUSHANKU
º GOJU-RYU: SANCHIN / SHISOCHIN / SEIENCHIN

3) Un PINAN ou HEIAN ou TAIKYOKU/GEKISAIDAI (selon les styles) tiré au sort + 3 BUNKAÏ (application réelle du kata avec finalisation), choisis par le candidat.

KUMITE

Trois applications différentes de techniques de défense avec explications en situation de combat réel (self-défense) envisageant, hormis les techniques de karaté classique, aussi des techniques sur saisie, étranglement, attaque au couteau, etc…
La présentation de ces applications de self-défense s’exécute tout de suite à vitesse réelle.
Le ralenti est présenté à la demande éventuelle du Président de Jury.

Dernières nouvelles